Qu’est-ce qu’une société de portage salarial ?

Fatigués de l’univers du salariat, beaucoup de salariés rêvent de se lancer en indépendant. Toutefois, ils sont également nombreux à ne pas oser franchir le pas en raison des différents risques que représente l’entrepreneuriat. À cet effet, une alternative existe : passer par une société de portage salarial.

Portage salarial : de quoi s’agit-il ?

Nouvelle forme d’emploi, le principe du portage salarial est très simple. Ce statut se situe à mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat. Il consiste à passer par une entreprise de portage salarial pour lancer son activité. En optant pour ce statut, c’est la société de portage salarial qui facture vos clients. Puis, il vous reverse vos gains sous forme de salaire. Vous signez ainsi un contrat de travail avec la société portage salarial. Pour faire simple, cette forme de travail fait intervenir trois parties prenantes à savoir le salarié portage, l’entreprise de portage salarial ainsi que le client du salarié porté.

Un grand nombre de métiers peuvent être réalisés avec ce statut. Il s’agit essentiellement des prestations intellectuelles (développement informatique, design web, etc.) et des métiers du conseil (coaching, consultance, etc.). En revanche, le portage salarial n’est pas adapté pour les professions réglementées (avocat, notaire, médecin, etc.) ainsi que les activités commerciales et les métiers de services à la personne.

Quel est le rôle d’une société de portage ?

Une entreprise de portage a plusieurs rôles. En premier lieu, elle gère les tâches administratives du salarié porté. En lançant votre business sous ce statut, votre entreprise de portage salarial vous offre un cadre juridique sûr afin que vous puissiez effectuer votre activité en toute sécurité. Par exemple, vous bénéficiez d’une couverture par l’assurance responsabilité civile professionnelle souscrite par la société.

Ensuite, cette dernière se charge aussi des démarches administratives liées à votre activité. Ainsi, vous n’aurez pas à vous occuper de la facturation de vos clients, de la comptabilité ou encore des déclarations administratives au service des impôts. C’est l’entreprise de portage qui s’en occupe. Ce qui vous permet de mieux vous concentrer sur le développement de votre activité. Elle vous verse chaque mois un salaire et vous donne une fiche de paie. En cas de retard de paiement de vos clients, vous avez même la garantie d’être payé à temps.

Puis, une société de portage salarial peut aussi vous aider à développer votre réseau professionnel afin que vous puissiez augmenter votre activité. En effet, elle peut organiser des rencontres entre les différents salariés portés autour de formations, etc.

Comment bien choisir une entreprise de portage salarial ?

Les sociétés de portage sont nombreuses. Pour faire le choix entre la pléthore de structures qui existent sur le marché, il convient de tenir compte d’un certain nombre de critères. Pour un salarié portage, la transformation des chiffres d’affaires qu’il réalise en salaire net doit être le critère le plus déterminant. Ainsi, pour être certain de faire le bon choix, comparez les frais de gestion que proposent plusieurs entreprises de portage. En moyenne, ceux-ci varient de 5 à 15 % du chiffre d’affaires facturé à vos clients. Vérifiez également la composition de ces frais. Si vous rencontrez des propositions alléchantes, assurez-vous que celles-ci ne cachent pas une surfacturation de certains prélèvements sociaux ou encore fiscaux.

Ensuite, tenez compte des outils d’optimisation que proposent les sociétés de portage. Par exemple, certaines entreprises proposent à leurs salariés portés des tickets restaurant, des chèques-vacances ainsi que des dispositifs d’épargne salariale. Ces outils vous permettent d’accroître vos revenus nets de manière significative.

Enfin, faites votre choix en fonction de l’accompagnement que propose l’entreprise de portage. Par exemple, certaines sociétés proposent à leurs salariés des formations leur permettant de développer leur activité.

Comment optimiser la gestion des temps et des activités ?
Délégué syndical : missions et désignation au sein du CSE