Conflit individuel et conflit collectif au travail : quelles différences ?

Un conflit se base sur l’existence d’opposition entre deux entités, suite à un désaccord ou à des difficultés relationnelles. Au travail, elle peut concerner deux membres de l’équipe ou l’employeur et l’employé du a une frustration. Comment gérer ces conflits de la meilleure façon ?

Conflit individuel au travail

Employeur et salarié sont liés par un contrat de travail dont l’exécution peut amener à des conflits. En somme, conflit individuel et conflit collectif au travail peut être issu d’une rupture de l’harmonie sociale nécessaire à la bonne marche de l’entreprise. Étant individuel, il ne concerne généralement qu’un employé et l’employeur sur les éléments essentiels du contrat. Les causes du désaccord concernent donc les fonctions et missions attribuées à l’employé, la durée du contrat, ou la rémunération. Pour sa résolution, la première étape consiste en un règlement à l’amiable entre les parties concernées. Si aucun accord n’est trouvé, il faut faire appel à l’inspection du travail pour se charger de la conciliation. Au final, le conseil prud’homal entre en jeu au sein du tribunal.

Conflit collectif au travail

Un conflit collectif au travail concerne plusieurs salariés liés par un contrat de travail à un employeur. Il se base en général sur des conflits socio-professionnels liés aux conditions générales de travail. Il se manifeste par le mécontentement des salariés sur leurs intérêts communs, qui peuvent varier. On parle en général de litige concernant l’augmentation de salaire, les horaires de travail, ou les acquis sociaux. Ici, conflit individuel et conflit collectif au travail se règlent en premier lieu avec la convention collective. Toutefois, sans accord, il est essentiel de faire appel en premier au niveau de l’inspection du travail. Si la conciliation n’y est pas trouvée, le droit de grève entre en jeu, faisant appel à des médiateurs de plus en plus qualifiés.

Conflit individuel et conflit collectif au travail : différences

Quand on parle de conflit au travail, il y a forcément oppositions entre personnes ou entités où des émotions entrent en jeu. Il est généré par la colère, la frustration, ou la peur liée à l’exécution du travail ou à l’organisation de l’entreprise. Il est question de conflit collectif si le différend implique plusieurs salariés sur un intérêt commun. Ce genre de litige relève de la juridiction judiciaire civile ou pénale si non réglé à l’amiable. En revanche, il s’agit de conflit individuel s’il porte sur l’exécution des obligations prévues dans le contrat de travail. Conflit individuel et conflit collectif au travail suivent des procédures fixées par le code du travail pour sa résolution.

Brut ou net : comment lire le montant d’une condamnation prud’homale ?
Le conseiller du salarié : rôle et missions ?