Le conseiller du salarié : rôle et missions ?

Dans le monde de l’entreprise, la communication interne est cruciale afin d’établir une ambiance de travail en harmonie. Alors, la relation entre l’employé et l’employeur doit rester en tout respect et convivialité. En effet, l’employeur doit maîtriser le Code du travail afin de mener à bien les ressources humaines de son entreprise. Cependant, plusieurs conflits peuvent survenir lors de la collaboration entre employeur et employé. Et dans le cas de grave problème ou de licenciement, le conseiller du salarié entre en jeu dans le but d’apaiser les tensions.

Quels sont les rôles du conseiller du salarié ?

Le conseiller du salarié est avant tout une personne compétente et expérimentée dans le domaine de l’entreprise. Son principal rôle est d’assister le salarié en cas de licenciement de ce dernier par son employeur. En effet, le conseiller se charge de donner des recommandations au salarié qui est exposé au risque de licenciement. Généralement, il œuvre dans une société dans le cas où cette dernière ne possède pas une instance représentative du personnel. Sans les délégués de personnel ou les délégués syndicaux, le conseiller entre en jeu et accompagne le salarié dans toutes les procédures liées à son licenciement.

Les principales missions du conseiller du salarié

En cas d’absence des représentants de personnel, le conseiller du salarié a l’obligation de participer à un entretien avec l’employeur. En effet, sa présence garantit le bon déroulement de l’entretien. En fait, le but est d’offrir au salarié une occasion pour répondre et se défendre tranquillement.  Dans ce cas, il a pour mission de demander des explications à l’employeur concernant le licenciement du salarié. Mais aussi, il doit fournir des observations. Au final, le conseiller peut se pencher vers une logique conciliatrice afin d’aboutir à une solution plus favorable autre que le licenciement. Cependant, le rôle du conseiller se limite dans l’assistance et le conseil. En outre, il a le droit d’accompagner le salarié durant les entretiens préparatoires à une rupture conventionnelle.

Quel est le profil d’un conseiller du salarié ?

Tout d’abord, le conseiller doit être une personne compétente et expérimentée sur le plan juridique. Cela dit, il doit avoir une grande connaissance, capacité et aisance professionnelle en termes de droit social. Mais aussi, le conseiller doit avoir une large expérience et savoir en matière de relation entre employeur et salarié. En somme, toute personne peut devenir un conseiller du salarié à condition qu’elle remplisse toutes ces formalités.

Contrôle des arrêts de travail : faire appel à une société spécialisée
Contacter un avocat spécialiste du droit du travail pour rupture conventionnelle à Paris